Chroniques dans Le Temps/Effet placebo

From Mathgen

Jump to: navigation, search

Si le sujet des médecines alternatives revient régulièrement sur le devant de la scène politique, cette discussion n'a en théorie pas lieu d'être d'un point de vue scientifique: il ne devrait pas y avoir de médecine "conventionnelle" ou "alternative", qui sont des notions purement culturelles et historiques, mais uniquement des traitements efficaces et d'autres qui ne le sont pas, et cela indépendemment du fait qu'ils soient médicamenteux, homéopathiques, ou toute autre appelation. Mais en pratique, vérifier l'efficacité d'un traitement n'est pas chose facile, et les statisticiens ont fort à faire pour s'assurer que les essais cliniques sont effectués correctement: sans les précautions nécessaires, il est facile d'avoir l'impression que tous les traitements sont efficaces, à cause du fameux effet placebo (ou grace à lui, selon le point de vue). Souvent résumé par "on va mieux quand on croit recevoir un traitement, même s'il est inutile", cet effet explique à lui tout seul l'efficacité d'un grand nombre de traitements controversés. Mais cette description simple reste très largement en dessous de la réalité.

Ben Goldacre, médecin et chroniqueur britannique, a compilé une liste impressionante de propriétés de l'effet placebo: il apparaît même chez les bébés et les animaux, peu susceptibles de "savoir" qu'ils reçoivent un traitement médical; il est plus efficace chez les patients qui prennent deux pilules inutiles que chez ceux qui n'en prennent qu'une; son efficacité dépend de facteurs inattendus tels que le type de traitement (pilule, intra-veineuse), la forme de la pilule, sa couleur, son conditionnement ou sa marque (connue ou générique); et il est d'autant plus efficace si les patients pensent qu'il était cher.

Mais si cet effet placebo est si efficace, le bon sens pourrait commander que les scientifiques ne le crient pas sur les toits, afin de préserver le plus possible son effet — d'autant plus quand une étude allemande a montré que la majorité des médecins prescrivait des placebos ! Et pourtant: une étude récente indique que même quand les patients sont informés clairement qu'ils reçoivent un placebo inactif, le traitement reste efficace ! L'effet placebo n'a de loin pas fini de nous étonner, et les questions qu'il pose sont probablement beaucoup plus intéressantes à étudier que les prétentions de certains traitements sans aucune base scientifique.

Personal tools